A place where you need to follow for what happening in world cup

Attaque contre les casques bleus togolais au Mali: Thierry Malm salue la mémoire des victimes et appelle à intensifier la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes.

0

Le Togo est sous le choc après l’attaque jihadiste qui a couté la vie à 7 de ses soldats de la MINUSMA au Mali. Le président de l’Association Réconciliation et Apaisement (ARA) se dit consterné par cette horrible attaque à l’engin explosif improvisé et salue la mémoire de ses compatriotes tombés au front. Tout en se disant très bouleversé, Thierry Malm salue la mémoire des militaires togolais de la mission des nations unies pour la stabilisation au Mali.

« En ces moment douloureux où le Togo tout entier pleure la mort de ses valeureux fils tombés armes à la main, je voudrais saluer la mémoire de ces victimes et présenter mes condoléances les plus attristées aux familles éplorées. Je voudrais également profiter de cette occasion pour saluer toutes les actions idoines entreprises par le Président de la République Togolaise, chef suprême des armées, son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, pour redonner le courage et galvaniser les troupes togolaises qui œuvrent pour préserver la paix dans ce pays frère qu’est le Mali. Nos forces armées ne se sont jamais ménagées quand il s’agit des opérations de maintien de la paix à travers le monde. Je voudrais aussi dire mes encouragements au ministre des armées », a-t-il déclaré.

L’attaque a eu lieu le 8 décembre 2021 dans la zone de Bandiagara, dans la région de Mopti alors que le convoi logistique de la Force (Minusma) dans lequel se trouvaient les soldats togolais allait de Douentza à Sévaré (centre). Cette tragédie est venue alourdir le décompte macabre des attaques contre les soldats de la paix au Mali. « C’est le lieu aussi d’appeler les populations civiles à collaborer avec nos forces de l’ordre et de sécurité dans le but de dénoncer tous ces ennemis de la paix qui sèment la terreur et la désolation dans nos pays. Relever les défis sécuritaires dans nos pays est une affaire de nous tous », poursuit Thierry Malm.

Le Mali est le théâtre depuis 2012 d’un conflit lancinant avec des attaques répétées de groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda et à l’organisation Etat islamique, doublées de violences contre les civils commises par des groupes armés, certains autoproclamés d’autodéfense.
La Minusma, déployée au Mali depuis 2013, est actuellement la mission de paix des Nations unies comptant le plus de morts dans le monde, avec 146 de ses membres tués dans des actes hostiles recensés au 31 octobre, selon les statistiques de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.