A place where you need to follow for what happening in world cup

Karité 2024 : La FIKATO s’associe à l’appel d’Abuja pour la protection et la restauration des parcs à karité en Afrique

0

La Filière Karité du Togo(FIKATO) a pris une part active à la conférence internationale sur le karité tenue du 05 au 07 mars 2024 à Abuja en République Fédérale du Nigéria. Conduite par sa présidente, Mme Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla, la délégation de la FIKATO a participé aux côtés de quelques centaines d’acteurs du secteur karité, à ces trois jours de discussions placées sous le thème : « Karité 2024 : combler l’écart ».

Plusieurs parties prenantes à l’instar des organisations des femmes productrices, des industriels, des acteurs étatiques et des partenaires financiers ont planché sur les défis auxquels le secteur est confronté. Organisée par l’Alliance Globale du Karité(AGK), la conférence est rentrée dans l’histoire comme celle qui aura posé un acte fort dans le cadre de la politique de durabilité à laquelle tous les acteurs appellent de leurs vœux.

En effet, le fait marquant des conclusions de ces assises, c’est une déclaration aux allures d’un appel retentissant que tous les participants ont adopté afin, pensent-ils, tenter de sauver un secteur visiblement en péril sous l’action conjuguée de l’homme et du climat. Sans ambigüité, la déclaration ayant sanctionné ces travaux dresse un tableau peu reluisant du secteur karité et appelle à l’action.

« Ces dernières années ont été marquées par un déclin rapide des populations d’arbres à karité avec une perte annuelle estimée à 8 millions d’arbres à karité…compte tenu de l’ampleur du défi et de son énorme impact, l’industrie du karité et les parties prenantes doivent réagir de toute urgence pour garantir la résilience des communautés et la revitalisation de la disponibilité de l’offre », souligne ladite déclaration. En clair, les participants se sont engagés à atteindre les résultats suivants :
-10 000 000 de nouveaux arbres de karité et arbres indigènes seront plantés
-10 000 000de femmes collectrices et transformatrices de karité revitaliseront les parcs
-10 pays seront partenaires et amélioreront leurs politiques concernant la gestion des parcs à karité.

Avec plus 250 coopératives la Filière Karité du Togo est depuis quelques années à l’avant-garde de cette action de durabilité dans le secteur karité, d’où ce satisfécit de sa présidente.

« Je me félicite de cet engagement fort que tous les participants viennent de prendre à l’unanimité ici à Abuja. Nous devons passer des discours aux actes pour sauvé notre secteur dont la contribution à nos économies respectives n’est plus à démontrer. Au niveau de la FIKATO nous avons mesuré depuis quelques années déjà la gravité de la situation. Nous avons formé plusieurs centaines de pépiniéristes et nous fournissent chaque année des milliers de plans à toutes nos coopératives pour les opérations de reboisement. Nous avons déjà reboisé des milliers de plans et ce n’est pas fini. Je voudrais saisir cette occasion pour saluer l’engagement de toutes les femmes de la FIKATO qui se mobilisent chaque année pour ces opérations de mise en terre des plans de karité », a déclaré Mme Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla.

L’Action pour les parcs à Karité piloté par l’Alliance Globale du Karité ambitionne de restaurer quatre millions d’hectares de parcs à karité d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.