A place where you need to follow for what happening in world cup

Tchad: le principal pourfendeur de la junte tué dans un assaut de l’armée

0

Yaya Dillo Djérou, principal rival du chef de la junte au Tchad, le général Mahamat Idriss Déby Itno, a été tué dans l’assaut par l’armée du siège de son parti mercredi, l’opposition dénonçant jeudi un “assassinat” pour l’évincer de la présidentielle prévue dans deux mois.

L’opposant le plus virulent à Mahamat Déby, pourtant son cousin, a “succombé à ses blessures” après avoir “lui-même tiré sur les forces de l’ordre”, a affirmé jeudi le ministre de la communication Abderaman Koulamallah, ajoutant: “Retranché au siège de son parti, il avait refusé “de se rendre”.

L’assaut mercredi du siège du Parti socialistes sans frontières (PSF) de M. Dillo a fait quatre morts parmi les forces de l’ordre et trois dans le camp de M. Dillo, selon le ministre.

L’annonce jeudi de la mort de M. Dillo est intervenue au lendemain d’une journée très tendue au coeur de N’Djamena, l’assaut final du bâtiment ayant déclenché des tirs nourris au fusils d’assaut voire à l’arme lourde, comme en témoigne la façade criblée de très nombreux impacts.

Selon le gouvernement, l’armée avait assiégé le PSF mercredi parce qu’elle voulait arrêter M. Dillo, accusé d’avoir été l’instigateur d’une “tentative d’assassinat” du président de la Cour suprême dix jours auparavant et d’avoir mené une “attaque” dans la nuit de mardi à mercredi du siège du tout-puissant service du renseignement, l’ANSE, qui a fait “plusieurs morts” selon M. Koulamallah.

M. Dillo, 49 ans, le niait auprès de l’AFP quelques heures avant sa mort accusant en retour la junte et le président de la Cour suprême d’une “mise en scène” destinée à l’écarter de l’élection présidentielle prévue le 6 mai et à laquelle le général Déby ne fait pas mystère de son intention de se présenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.